Eveiller ses sens en marchant

servons la fraternité - voyage de l'espérance

 

 

Des exercices simples pour vivre autrement la marche en mettant en éveil tous ses sens.

 

 

 

Au cours de la marche, faire 5 arrêts :

  • La vue : prendre le temps de contempler les contrastes, de couleur dans la végétation, sur le sol, dans le ciel… repérer les jeux de lumière et d’ombre… chercher 10 détails remplis de beauté autour de soi.
     
  • L’ouïe : se poser quelques minutes, fermer les yeux, et chercher à identifier 10 sons différents : bruit du vent, oiseaux, véhicules au loin…
     
  • Le toucher : caresser 10 éléments différents (écorces, feuilles…) pour sentir leur texture.
     
  • L’odorat : chercher 10 éléments différents et les sentir à plein nez (feuilles, fleurs, champignons, humus…).
     
  • Le goût : en regardant les divers éléments de la nature, se souvenir des aliments dans lesquels ils entrent en composition (miel, confiture, soupe, liqueurs, fromage…) et se souvenir du goût de ces aliments. On peut aussi se promettre d’en déguster l’un ou l’autre une fois la promenade finie !
          Une fois la marche finie, repenser à ces 5 arrêts : que peut-on en tirer pour la suite ?

 

Eveil au silence

Au cours de la marche, oser plusieurs expériences, progressivement :

  • Marcher en silence, et écouter les divers bruits autour de soi.
     
  • Marcher en silence, et laisser monter en soi les diverses pensées.
     
  • S’arrêter et fermer les yeux pour écouter les bruits autour de soi, ceux qui sont proches et ceux qui viennent de loin.
     
  • S’arrêter et fermer les yeux, et écouter les pensées et les émotions qui montent en soi, celles qui sont proches, et celles qui remontent de plus loin.
Une fois ces 4 temps réalisés, repenser à ce qu’on vient de vivre, et en tirer profit pour la suite…

 

Eveil au souffle

Au cours de la marche, se concentrer sur son souffle :

  • Prendre conscience de son rythme, et caler son pas sur le rythme des respirations, consciemment.
     
  • Marquer un arrêt, et prendre le temps de respirer profondément, lentement, en remplissant et en vidant bien ses poumons ; travailler la respiration avec le ventre aussi.
     
  • Fermer les yeux, et sentir comme on remplit lentement le ventre et les poumons ;
     
  • garder l’air quelques temps, puis expirer lentement, progressivement ; répéter plusieurs fois l’exercice.
     
  • S’émerveiller de cette vie en soi

                                                                                                            

Eveil à la vie intérieure

Au cours de la marche, marquer un arrêt :

  • Fermer les yeux, et sans toucher sa poitrine, en restant immobile, sentir son cœur battre à l’intérieur.
     
  • Sentir de même les pulsations du sang dans tout son corps, et jusqu’aux bouts des doigts.

Au cours de 3 autres arrêts, se poser, fermer les yeux, et explorer son propre esprit :

  • Décider d’utiliser sa mémoire pour se souvenir de 5 moments que les bruits environnants me rappellent ; redécouvrir que ces souvenirs étaient là, disponibles, quelque part en soi…
     
  • Décider d’utiliser son intelligence pour nommer intérieurement 5 bruits entendus ; se concentrer sur la réalité des êtres que l’on perçoit par l’oreille, et redécouvrir que l’on peut vraiment les connaître par son intelligence…
     
  • Décider d’orienter son esprit vers un sujet choisi, et le parcourir par l’intelligence.
     
  • Décider de bouger un membre, puis un autre, en contrôlant lentement le mouvement. Et redécouvrir ainsi la puissance de sa volonté sur son corps et sur son esprit.
En repensant à ces arrêts, s'émerveiller de ces capacités intérieures

 

Eveil à la mémoire en gratitude

Au cours de la marche, chercher dans sa mémoire un souvenir heureux ;

  • Se remémorer les circonstances (où, quand, avec qui, à quelle occasion…)
     
  • Chercher les raisons profondes de cette expérience de bonheur (liberté, réussite, rencontre, surprise, soulagement, etc.)
     
  • Se demander qui a contribué à cette joie, directement, mais aussi indirectement (ex : le plaisir de lire un bon roman est dû à ceux qui nous ont appris à lire, à l’écrivain, à l’éditeur, aux parents qui ont donné la vie…)
     
  • Laisser monter en soi un sentiment de gratitude pour ceux à qui on doit ce souvenir heureux…

On peut bien sûr répéter l’exercice avec un autre souvenir.

A la fin, se demander comment exprimer concrètement sa gratitude.....

 

Eveil à la contemplation

 

Au cours de la marche, repérer un bel endroit, au calme

  • Se poser, et regarder fixement, longuement, sans bruit.
  • Essayer de ne même pas penser, mais juste de regarder, en se laissant imprégner par cette belle vision.
     
  • Laisser peu à peu monter en soi une émotion, ou une pensée, issue de cette vision et non de ses propres pensées construites.
     
  • Identifier l’émotion ou la pensée qui est montée en soi.
     
  • Accueillir ce qui est monté en soi, sans jugement ; et se demander qu’en faire par la suite : s’émerveiller, remercier, chanter, pleurer

Fiches Eveil des 5 sens jointes en PDF

Pour en savoir plus 

Document associé

eveil_des_5_sens.pdf

Ajouter un commentaire