Fiche Repères pour Agir | Atelier de français, mise en place (1)

Les délégations du Secours catholique organisent des groupes d’apprentissage du français pour les personnes dans le besoin, encadrés et animés par des bénévoles. Face au défi que représente l’intégration des migrants, peut-être voulez-vous vous engager et apporter votre aide dans un de ces groupes ? Ou être à l’initiative d’un tout nouveau groupe ?

Le Secours Catholique a développé à cet égard un guide pédagogique, fruits des expériences de terrain de ses bénévoles. L’objectif : donner des clés pour démarrer un groupe, avoir les bons réflexes, donner des réponses à certaines interrogations pratiques.

Sur Servons la fraternité, nous vous proposons trois fiches pratiques inspirées de cet outil :

1) Mise en place - Comment débuter ?

2) Pédagogie - Les différents publics

3) Pédagogie - Comment organiser et animer une séance ?

 

Fiche n°1 : MISE EN PLACE – Comment débuter ? Les questions à se poser

1. En amont : quelles questions se poser ?

  • La situation existante : s’assurer que le besoin existe vraiment

Au niveau local, diocésain, départemental, existe-t-il déjà des cours accessibles aux personnes en difficulté ? Si oui, quel public accueillent-ils (personnes en situation irrégulière, demandeurs d’asile, …) ? Acceptent-ils des personnes non domiciliées dans la ville mais qui y sont hébergées ?

  • Définir les objectifs

Quel(s) public(s) accueillir ? Quels types de cours (cf fiche n°2) ? Quel périmètre d’action, quelle échelle (quartier, commune, ensemble de communes, département, etc) ? Quels horaires ? Fréquence des inscriptions (une fois par an ? Au fil de l’eau ?) ? Durée des cours et séances ? Nombre de niveaux ? Les cours seront-ils payants ou gratuits ?

2. Constituer une équipe de formateurs en français

L’équipe bénévole devra s’organiser autour d’un responsable qui veillera à la qualité de vie de l’équipe, à l’organisation et aux conditions de réalisation de l’activité. Aussi, le responsable d’équipe assure le lien entre les différents acteurs (équipe locale, délégation, services et partenaires extérieurs).

Il est important de noter que des formations sont proposées aux bénévoles-formateurs toute l’année. Il n’est donc pas nécessaire d’avoir déjà enseigné.

  • Valeurs de ces groupes : l’ouverture et le respect, le dynamisme, la rigueur et l’engagement.
  • Trois grands principes : l’appui d’un groupe de bénévoles (vous n’êtes pas seul !), être pragmatique et favoriser la place de la parole de l’apprenant.

3. Les locaux

Propres, loués ou prêtés, ils seront probablement partagés avec d’autres activités, voire d’autres associations.

Quelques questions importantes : les locaux sont-ils facilement accessibles ? La salle est-elle de taille suffisante ? La salle est-elle dotée des équipements nécessaires (tableau, prise, etc) ?

4. Le matériel

Matériel utile à avoir en tête : photocopieuse, tableau, ordinateur, lecteur CD, manuels, armoire. Vérifier auprès de la délégation du Secours Catholique ce qui est fourni.

5. Inscription et évaluation initiale

Quelle sera la fréquence des inscriptions (une fois par an ? Au fil de l’eau ?) ? Quand et comment procéder aux tests de niveau ? Quels renseignements devront figurer sur la fiche individuelle ?

Un atelier ne peut pas inscrire tout le monde. L’atelier doit avant tout être garant de qualité pour le bon apprentissage des personnes aidées, d’où l’importance de bien délimiter ses objectifs en amont.

Pour évaluer le niveau des personnes, les bénévole peuvent s’appuyer sur les compétences définies dans la classification en plusieurs niveaux du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) et du référentiel français A1.1 (cf fiche n°2)

6. La communication sur l'ouverture du cours

Relai par l’équipe locale du Secours catholique puis, si nécessaire, annonce auprès des paroisses, forums et associations, affiches et prospectus.

 

© Crédits photo : Public domain

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.