“ Où atterrir après la pandémie ? ”

Exercice d’auto-description : " Je​ profite de la situation inédite provoquée par la crise actuelle pour faire l’inventaire de ce à quoi je tiens… »

 

Cet exercice est proposé conjointement par les Ateliers d’auto-description Laudato Si du Collège des Bernardins, le réseau des Référents diocésains à l’écologie intégrale, et le réseau Église verte. et élaboré à partir du questionnaire proposé par Bruno Latour dans la revue AOC le 30.03.2020 et sur la plateforme https://ouatterrir.medialab.sciences-po.fr/#/

Quand nous pourrons nommer ce à quoi nous tenons, nous pourrons le défendre, imaginer et construire le monde d’après – avec des amis ou des alliés que nous rencontrerons, et aussi sans doute contre des adversaires, avec lesquels il nous faudra discuter. C’est le fond des exercices d’auto-description.

L’exercice particulier proposé ici saisit l’occasion de la crise actuelle, et des situations inédites (de confinement par exemple) dans lesquelles nous nous trouvons, pour nous faire faire notre propre inventaire…

Quelques précisions pour la réalisation de l’exercice :

  • L’exercice sera d’autant plus utile qu’il portera sur des expériences personnelles directement vécues.
     
  • L’exercice a été conçu comme un exercice, visant un discernement d’abord individuel. Pourtant l’exercice prend du sens quand les auto-descriptions que chacun.e produit sont racontées et partagées avec d’autres. La confrontation et la résonance entre les différentes auto-descriptions permet alors à chacun.e d’approfondir son propre discernement. Le partage en groupe des descriptions individuelles fait donc partie de l’exercice.
     
  • L’exercice peut également être tenté au niveau d’un groupe d’appartenance, d’un collectif constitué. Ce collectif doit alors se traiter lui-même comme un « je » et répondre aux questions de la même façon que le font les individus. Peut-être faudra-t-il pour cela passer par une première étape de réponses individuelles, où chaque membre du groupe d’appartenance fera l’exercice « en tant que membre de ce groupe d’appartenance ».

A noter : dans tout cet exercice le terme « Activité » est à comprendre dans un sens très souple et large : il peut désigner une activité professionnelle, un engagement associatif ou politique, aussi bien qu’une routine, une habitude, un comportement, ou encore une activité apparemment passive telle que « entendre le chant des oiseaux » ou bien « entendre le bruit des voitures ».

  • Répondre aux questions dans l’ordre où elles sont posées rend en principe l’exercice plus aisé.

Dans sa deuxième partie, l’exercice suit de très près le questionnaire proposé sur la plateforme OAALP​, de façon à ce que vous puissiez utiliser nos premières questions comme un chemin qui vous prépare et vous met en condition pour répondre au questionnaire en ligne, si vous le souhaitez. Dans ce cas, nous vous conseillons de copier-coller vos réponses dans ce document Word, pour pouvoir conserver et partager vos réponses en groupes (ou « Ateliers d’auto-description »).

Exercice​ préliminaire : auto-description (PDF joint)

  • Il s’agit de remplir les deux colonnes de l'exercice 
  • Pour cette première étape, il est demandé de répondre simplement, concrètement, et sans jugement.
  • Activités suspendues : je fais la liste des activités dont je suis privé.e en raison de la crise actuelle ; je commence par les activités qui me manquent le plus, me donnant la sensation d’une atteinte à mes conditions essentielles de subsistance ; je ne m’y limite pas, je continue avec les autres activités peut-être moins vitales mais dont je remarque qu’elles sont actuellement suspendues.
  • Activités maintenues ou apparues : je fais en parallèle la liste des activités qui sont maintenues dans les conditions de la crise actuelle, en intégrant aussi les activités que je découvre ou que je redécouvre, les activités qui sont apparues à la faveur peut-être de la crise actuelle.
  • Pour aller plus loin​, trouver​ de nouvelles idées ou préciser ma liste d’activités : je peux me poser la question des activités suspendues / maintenues ou apparues en considérant une à une les quatre dimensions de l’écologie intégrale promue dans l’encyclique Laudato​ Si​': ma relation à la nature, ma relation aux autres, ma relation à moi-même, ma relation à Dieu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire