Proposition de relecture de la période de confinement pour les non-initiés

Faire une relecture spirituelle

 

Le service de la vie spirituelle, vous propose de prendre un temps seul (e), en couple, en famille ou encore en équipe pour faire une relecture spirituelle de la période de confinement que nous venons de vivre. Vous trouverez, ci-joint, un support dédié  à cette relecture pour les non-initiés.

Mais qu’est-ce qu’une relecture spirituelle ?

C’est une invitation que Le Seigneur nous adresse : Il nous convie à Lui faire part du plus ordinaire du quotidien de nos vies afin que nous le trouvions en toutes choses. C’est donc, discerner, prendre conscience, à la lumière des Ecritures, les traces de la présence de Dieu dans nos vies, les dons et les grâces que le Seigneur nous fait.

La relecture spirituelle n’est pas un bilan. Ce n’est pas le listing des événements, ni la recherche de ce que nous avons réussi ou raté. C’est lire Dieu dans nos vies. C’est se mettre à l’écoute de l’Esprit Saint et regarder avec Dieu ce que nous avons vécu et rendre grâce.

La relecture spirituelle est un exercice qui s’inscrit dans la tradition spirituelle avec des exemples bien connus tels que :

  • « Les Confessions » de Saint Augustin
  • « L’Histoire d’une âme » de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus
  • « Les exercices spirituels » préconisés par Saint Ignace.

Pourquoi prendre le temps de relire un tel événement, ou relire son année, sa semaine et encore sa journée ?

Dans notre monde où tout va si vite, il devient important de marquer des pauses, de prendre le temps de relire, seul ou en groupe, ce que nous avons vécu à titre personnel, familial, professionnel, social :
« Les événements qui ont été vécus ne sont rien par eux-mêmes. Seule compte la manière dont nous les faisons nôtres en leur donnant un sens. L’homme qui ne revient pas sur ce qu’il a vécu reste à la surface de lui-même. Il n’y a pas d’expérience dans la pure facticité de l’événement. La relecture est le passage au langage et rien n’est réellement humain qui n’accède au langage », écrivait Joseph Thomas, jésuite.
La relecture permet de découvrir l’action de l’Amour de Dieu en nous. Découvrir que les points de difficulté peuvent, en Dieu, devenir des points de progrès.
La relecture est un lieu de conversion. En l’expérimentant moi-même, je peux aussi l’espérer pour d’autres et j’apprends aussi à vivre de Sa charité, pour moi et pour toute personne que je rencontre.

A quoi sert une relecture spirituelle ?

Les témoins d’Emmaüs font leur lecture personnelle des événements qui viennent de se passer… leur peur, leur incompréhension après la mort de Jésus : « Il faisait route avec eux, mais leurs yeux étaient empêchés de Le reconnaître » (Luc 26, 16). Et, Jésus relit avec eux les Ecritures. Alors, « leurs yeux s’ouvrirent et ils Le reconnurent ».
C’est dans cette intimité que le Seigneur vient nous parler, se révéler et nous montrer comment les évènements nous transforment, nous font grandir en humanité, dans notre foi et nous font devenir missionnaire pour annoncer l’Evangile : « Ils se dirent l’un à l’autre : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous, tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Écritures ? » À l’instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem » (Lc 24,32-33)

Valérie Faugeroux

Responsable du Service de la Vie Spirituelle.du diocèse de Poitiers

 

Ajouter un commentaire