Ce que la crise sanitaire a changé

La fermeture de l'accueil de jour de la délégation du Secours Catholique d'Avignon pendant la crise sanitaire, a conduit à l'organisation de tournées de rue.

 

 

Sortir des locaux pour aller à la rencontre des personnes là où elles vivent. « Jusqu'à présent, nous ne le faisions pas par manque de bénévoles », explique Christel Boumaiza, investie à l'accueil de jour du centre-ville d'Avignon qui reçoit chaque matin plus d'une centaine de personnes, essentiellement des hommes à la rue. 

 « On s’est alors aperçu que beaucoup de personnes qui vivent dehors ou en squat ne viennent pas à l’accueil parce qu'elles ne connaissent pas ou parce qu'elles s'y sentent mal à l'aise à cause du monde et de l'agressivité qu'il peut y avoir parfois, raconte Christel. Et puis, on a aussi réalisé qu'aller voir les gens "chez eux" permettait de vrais échanges, l'ambiance est plus détendue, plus intime. » 

Depuis quelques semaines, l'accueil de jour a rouvert. Néanmoins, la tournée se poursuit, et devrait perdurer. « C'est possible grâce à l'afflux de nouveaux bénévoles pendant la crise », se réjouit Christel. 

Secours Catholique - Caritas France

Crédits photos : Christophe Hargoues SCCF

Ajouter un commentaire