Damien et le Réseau Mondial de Prière du Pape en France

Damien, jeune père de famille, met parfois de côté quelques économies. Cet argent, il l’engage sur des entreprises pour que celui-ci serve à leur développement.

 

Mais Damien n’investit pas sur le seul critère du profit, il s’est édicté quelques règles afin que son action ait du sens au regard de Dieu et au regard des hommes. Il nous partage son cheminement et ses choix personnels.

Quand on revisite son rapport à l’argent, il n’est pas simple de s’ajuster au regard de Dieu. 

Je me pose souvent des questions. Certains textes de la bible m’aident à cette réflexion, comme la parabole des talents (Mt 25, 14-30) ou encore Jésus remettant les questions financières à leur place (Lc 20, 25). Ceci dit, on ne peut occulter la gestion financière de notre monde, en particulier aujourd’hui dans notre société capitaliste. Ignorer la réflexion sur l’argent n’est certainement pas la solution ; mais l’utiliser à bon escient n’est pas chose simple…

Pour orienter mes quelques placements, je me suis fixé des règles. 

Tout investissement vient à dessiner le futur et donc la société de demain. L’argent investi est un outil pour façonner le monde que l’on souhaite. Choisir de mettre un peu d’argent dans une entreprise plutôt qu’une autre n’est pas neutre et doit permettre de construire une société plus juste, plus sociale et plus respectueuse de l’homme. Cet investissement doit être à l’image de mes souhaits de société. C’est pourquoi j’essaie d’investir dans des idées innovantes et qui me semblent bonnes pour la condition humaine, ou bien dans des entreprises qui infléchissent leur stratégie vers un monde plus vert ou plus social. C’est également pour elles un soutien et un message d’appui.

" Rester fidèle à une entreprise, c’est aussi la soutenir pour préserver des emplois. "

J’essaie aussi de garder en tête que derrière chaque entreprise, il y a des emplois et donc des personnes. Chaque mouvement d’argent a des impacts sur des vies humaines. Ces mouvements ne sont pas à prendre à la légère. Les entreprises traversent parfois des difficultés, il est alors assez tentant dans ces moments de quitter le navire. Mais rester fidèle à une entreprise, c’est aussi la soutenir pour préserver peut-être des emplois et l’aider à traverser une mauvaise passe. 

Enfin, pour moi, l’argent doit faire progresser la qualité de vie des hommes en général. Aussi je me refuse trois orientations. Tout d’abord l’investissement sur les matières premières. Spéculer à la hausse sur un bien nourricier, comme l’eau ou les céréales, me parait déplacé et un non-sens pour les vies humaines qui sont derrière. Parier sur le rehaussement du prix des terres agricoles par exemple ou sur le prix de l’eau est un jeu dangereux et à contre-emploi. Je suis attentif également à l’évasion fiscale. L’argent doit servir un bien-être commun et non le seul profit d’une unique personne.  Enfin je me refuse à investir sur des produits financiers très spéculatifs qui ne reposent pas ou trop peu sur des biens matériels et sur le travail, ou bien encore les bitcoins.

Ces quelques règles que je me suis fixées sont loin d’être simples et évidentes à appliquer dans chacune de mes décisions. Je me mets souvent sous le regard de Dieu pour qu’il m’aide à faire des choix ajustés dans le respect de l’homme. 

Il me semble important et de notre devoir de chrétien d’influer là où le monde se décide, chacun avec ses moyens. J’essaie de faire ma part.

Damien

 

Source : Réseau Mondial de la Prière

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
3 + 7 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.