Une innovation Habitat et Humanisme

A Vergèze, dans une zone rurale, Habitat et Humanisme Gard a ouvert en 2019, un ancien foyer abandonné et vétuste devenu un lieu d’accueil innovant et intergénérationnel, favorisant la mixité sociale et la réinsertion

L’objectif : créer une dynamique de convivialité, de solidarités de voisinage et d’échanges d’expérience pour ces personnes fragilisées par l’isolement ou cabossées par les accidents de la vie.

Véronique Macary est allée prendre le pouls de ce lieu peu banal, à la rencontre de Romain, Charlotte et des autres habitants. " Ces deux années ici m'ont fait beaucoup de bien ", témoigne d'emblée Charlotte.

Accompagnement individualisé

Trois dispositifs de l'association Habitat et humanisme sont réunis sur ce site de la Capitelle : une pension de famille pour des personnes isolées fragilisées, une maison en partage pour personnes vieillissantes et six logements sociaux, dans une ville qui n’en compte que 11%.

Pour favoriser l’insertion des personnes logées, l’association s'appuie sur l'énergie des trois hôtes de la maison, Céline, Charlotte et Alice."La pension de famille est le seul dispositif en France, hormis le logement ordinaire qui accueille les personnes sans durée limite d'accompagnement. C'est un luxe. Il y a une fierté que ce type de dispositif puisse perdurer le plus longtemps possible", expliquent-elles.

Leur rôle ? L’animation et la gestion du lieu de vie, ainsi que la mise en œuvre du projet social, avec un accompagnement individualisé des personnes logées. Une équipe renforcée par des bénévoles d’Habitat et Humanisme à laquelle le Secours Catholique, l’Armée du Salut et l’antenne locale de l’Union Nationale des Amis et Famille des Malades Psychiques apportent aussi leur concours.

Des projets à partager

L’idée est de faire circuler des actions collectives entre les bâtiments grâce à des pièces communes, un jardin à inventer et à construire, des planchas à partager. Chacun et chacune participant à l’équilibre de la collectivité... 
Le jour du reportage, c’est l’anniversaire de Christiane, et pour elle l'occasion de sortir son accordéon en public pour la première fois.
Salima nous fait la visite. Elle apprend les choses de la vie grâce à son logement, son premier à 29 ans.

Si les villes manquent cruellement de logements sociaux, c’est le cas aussi pour les zones rurales.
Au fil des années, Habitat et Humanisme crée de nouveaux dispositifs en fonction de l’évolution de la demande. 

 Présentée par Véronique Macary 

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
12 + 2 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.