Une journée d'échanges constructive

L’Union Diaconale du Var a réuni 160 personnes le 13 octobre 2020 au Domaine de La Castille sur le thème :

la participation des personnes accueillies.

 

Le challenge était ambitieux :

réunir, sur une même journée, membres des bureaux, salariés, bénévoles et personnes accueillies de toutes les associations membres de l’Union Diaconale du Var autour d’un thème : la participation des personnes accueillies.

Et le challenge a été relevé ! Tous étaient là pour échanger, proposer, écouter… bref, avancer ensemble sur les questions que peut soulever cette préoccupation majeure du réseau UDV.

Après un discours d’introduction du président de l’UDV, Thierry O’Neill, les participants, regroupés par tables ou les différents membres des associations étaient volontairement mélangés, ont d’abord travaillé ensemble sur les leviers et les freins à la participation des personnes accueillies au sein des associations.

Les groupes de réflexion menés en amont à Toulon, Brignoles et Draguignan ont ensuite pris la parole.

Évoquant tour à tour leurs travaux sur « la participation pour donner un coup de main », « la préparation de l’animation d’une journée communautaire » ou encore « la participation à la stratégie pauvreté avec les institutions ». Les prises de paroles libres se sont ensuite multipliées dans la salle, contribuant à une avancée significative des débats.

Après un repas pris sur place, le séminaire s’est voulu encore plus concret. Quels projets ? Quels pas avons-nous envie de faire dans les mois à venir ? Qu’est-ce que nous ne voulons pas faire ? De quoi avons-nous besoin pour que ce soit possible ? 

Les groupes de travail se sont formés et chacun a pu prendre le micro pour éclairer les débats de son vécu et de ses besoins.

Le diacre Gilles Rebèche, fondateur de l’UDV délégué diocésain à la solidarité à l’UDV, a conclu le séminaire par ces mots : 

" Une journée comme celle-ci nous rappelle que nous sommes tous dans une démarche de type coopérative. Ces échanges ne peuvent que nous stimuler. Je me rappelle qu’à l’occasion de rassemblements qui ont été évoqués aujourd’hui comme Diaconia 2013, l’atelier La Gribouille (de l’association Kaïré, qui était présente mardi avec ses œuvres construites et a animé la fin de journée par une représentation théâtrale, N,D,L,R.) avait à Lourdes décoré les lieux de phrases marquantes comme cette citation de Nelson Mandela, « Tout ce que tu fais pour moi, si tu le fais sans moi, tu le fais contre moi », ou encore de Place et Parole des Pauvres qui disait « Personne n’est trop pauvre pour n’avoir rien à donner, personne n’est trop riche pour n’avoir rien à recevoir ». Je vous remercie à tous de croire en nos missions communes. Nous pouvons tous êtres fiers du travail accompli et enthousiastes sur le travail à faire en gardant à l’esprit que nous ne sommes pas la terre promise mais seulement des pierres de guet, comme des étapes pour aller plus loin ".

SourceIOTA

Ajouter un commentaire