Comment les personnes âgées vivent ce 2ème confinement ?

 

Danielle, 61 ans  : " Sans les visites des bénévoles, le vide "

 

 

« Cette annonce de reconfinement m’a fait pas mal réfléchir. Le précédent confinement a été dur, j’espère que celui-là ne sera pas aussi long ! Cela a été quand même très contraignant ! Et puis après le décès de mon mari en novembre 2019, le Covid-19 a été un déclencheur… J’avais tenu jusque-là mais avec le coronavirus et son décès, j’ai craqué, je n’en pouvais plus… Aujourd’hui je suis sous antidépresseurs et anxiolytiques. Se retrouver enfermée comme ça… heureusement qu’il y avait tous les bénévoles des Petits Frères des Pauvres qui m’ont soutenue, qui m’ont téléphoné, et qui permettaient d’être un tout petit moins isolée. À part au téléphone, je ne parle à personne. 

Les bénévoles qui venaient me voir vont être obligés aussi d’appliquer ces mesures. Ils font tout ce qu’ils peuvent mais ils n’ont pas tous les droits non plus ! Je suis sûre que ça doit les pénaliser aussi. Mais pour les personnes à domicile qui sont contentes de vous voir, d’un coup quand on n’a plus personne, ça fait un vide. »,

Danièle,, vit à son domicile et est accompagnée par les Petits Frères des Pauvres de Brives (19) depuis janvier 2020.

 

Les Petits Frères des Pauvres

Ajouter un commentaire