COVID-19 : « Ce confinement nous rapproche plus que jamais tous les quatre »

 

Les jeunes de la JOC témoignent pour rendre visible leurs vies en milieu ouvrier et dans les quartiers populaires. 

Pascaline, 26 ans, Arras (62)

« Mon confinement c’est à la maison, avec mon conjoint ma fille qui va avoir 5 ans et mon fils de 18 mois. Notre quotidien est rythmé entre les devoirs de la petite, s’occuper du petit, le ménage de printemps, oui il faut bien s’occuper, du rangement… Jouer aussi car c’est très important le jeu, et un peu de télé pour se divertir. Il y a des jours ou également on met un peu la musique et on danse : mes enfants adorent ça.  Ce confinement nous rapproche plus que jamais tous les quatre. Entre la routine pour moi, le boulot pour mon conjoint, il est carrossier-peintre, et au chômage technique en ce moment : être « H24 » ensemble nous rapproche. Ce dont j’ai peur, c’est comment faire tenir les enfants dans la durée. C’est pas facile, surtout pour ma fille de 5 ans, de lui faire comprendre ce que nous vivons. Chaque jour, je reçois d’une amie un message avec une prière d’un groupe qui s’appelle la pierre d’angle. Ça me met du baume au cœur. Nous avons hâte que cela se termine. Si ce n’est pas encore prolongé, nous espérons fêter les 5 ans de ma poupette qui est née le 28 avril et pouvoir faire cela avec nos proches. »

Pascaline

 

Ersilda

Source : JOC COVID-19

Ajouter un commentaire