Pas d'asile sans accueil digne : Jenny témoigne

06/05/2021

Jenny comme tant d'autres sont privées du bénéfice des Conditions Materielles d'Accueil. Ces personnes demandeuses d’asile n’ont pas pour autant le droit de travailler, le droit à l’autonomie financière.

 

On exige d’elles qu’elles vivent sans ressources, sans hébergement et sans accompagnement social et juridique. 

Le collectif Asile IDF dénonce la pratique punitive du retrait des Conditions Matérielles d’Accueil (allocation mensuelle et hébergement) qui condamne les personnes exilées à vivre dans des conditions d’existence inhumaine pendant toute la durée de leur demande d’asile.

Source : Dom'Asile

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
12 + 5 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.