« Un pauvre a crié. Dieu écoute. »

La prière qui suit a été écrite avec et à partir du cri de personnes en grande pauvreté de la fraternité de la Pierre d’Angle. Paroles rassemblées au fil des jours. Paroles qui disent la souffrance, le désespoir et en creux l’espérance en un Dieu qui écoute, qui entend et qui se manifestera malgré tout. 

 

Mon Dieu, je crie vers toi, je suis épuisé.

Le courage a quitté mon désir.

Dis-moi, retrouverai-je un jour le goût de la liberté ?

Enfermé dans cet hôpital,

seul et triste je désespère entre les quatre murs blancs de ma chambre

où le silence m’effraie.

Depuis longtemps je ne sens plus le souffle du vent sur ma peau.

Je ne vois plus les nuages voyager dans le ciel,

Je n’entends plus le soleil faire chanter les oiseaux.

Je m’accroche à la croix qui pend à mon cou.

Je crie en silence : « Sauve-moi et ramène-moi à la vie d’autrefois,

Quand tu étais là, présent et attentif et que tu remplissais mon cœur de paix.

Mon Dieu redonne-moi un petit peu du goût de la vie d’autrefois. ».

Mon Dieu, la vie n’a plus de sens depuis qu’ils ont pris mes enfants.
 

On les a arrachés de mes bras, on les a cachés à mes yeux.

Et mon cœur pleure d’une blessure qui ne pourra jamais guérir.

Je n’ai plus rien, Mon Dieu. Mon cœur est vide…

Je n’ai plus personne à qui dire bonsoir quand vient la nuit.

Je n’ai plus personne sur qui veiller…

Maintenant, mes enfants je dois les aimer de loin,

quand d’autres sont payés pour s’occuper d’eux.

On a volé l’éducation que je voulais leur donner.

Depuis huit années maintenant, je pleure et mes yeux sont rongés de tristesse,

Et j’attends que tu viennes nous faire justice.

Je crie vers toi, jour et nuit, dis-moi : resteras-tu sourd à mes prières ?

 

La vie s’acharne mais je veux continuer à croire que Tu es là, toi mon Dieu.

Les gens me regardent de travers, ils s’acharnent à dire du mal de moi.

J’entends leurs calomnies et leurs mensonges.

Je bouche mes oreilles, je marche dans les rues le regard baissé.

Toi, tu es mon seul refuge.

Je rentre à l’église quand elle est vide et là je peux te crier tout mon malheur.

Je sais que tu m’écoutes, parce que toi aussi ils t’ont calomnié,

On a dit toutes sortes de mal contre toi, on t’a craché dessus.

Et toi tu as pardonné.

Mais les jours s’ajoutent aux jours et les années aux années

Et je ne vois pas venir la lumière…

Viens vite car j’ai peur de désespérer et de lâcher prise.

Viens vite Toi mon seul refuge.

 

O mon Dieu quand je suis dans la ténèbre,

quand je suis dans les difficultés,

quand je ne sais plus quoi faire, envoie-moi ton Esprit.

J’ai crié, j’ai prié, mais cela n’a rien changé.

Et pourtant je crois que tu ne te décourageras jamais de nous aimer.

Dieu, tu es Dieu mais tu n’es pas un magicien.

Pour agir tu as besoin de mes mains et de mon courage.

Tu as besoin de ma bouche pour être annoncé à ceux qui ne te connaissent pas.

Merci Seigneur, tu me fais grandir,

Tu me donnes le courage de dénoncer les injustices.

Tu redonnes confiance à ceux qui sont dans le désespoir.

Toi, tu aimes les humbles.

Merci de me mettre au rang des simples et des petits.

_____________________________________________________________

Ajouter un commentaire