La crise, miroir grossissant de la précarité étudiante

20/09/2021

Pour un revenu minimum garanti aux moins de 25 ans : c'est le plaidoyer du Secours Catholique- Caritas France 

Rencontre avec Joséphine Dubois, rédactrice plaidoyer au Secours Catholique. 

 

La crise sanitaire n’a fait qu’exacerber des difficultés déjà importantes chez les jeunes :

en France, 1 personne pauvre sur 5 a entre 18 et 29 ans. Aujourd’hui, le paysage des dispositifs d’aides et d’accompagnement en leur faveur forme une mosaïque incompréhensible pour beaucoup de jeunes, de parents, voire de travailleurs sociaux.

De nombreux jeunes en sont exclus car ne connaissent pas les dispositifs existants, ou parce que les critères d’éligibilité sont très spécifiques, ou encore du fait des délais d’accès trop importants pour des jeunes dont la vie évolue vite…

C’est pourquoi le Secours Catholique plaide pour un Revenu Minimum Garanti (RMG) accessible aux jeunes adultes de moins de 25 ans.

Ce RMG serait un droit ouvert sous condition de ressources, avec une allocation unique d’un montant de 50% du revenu médian, assorti d’un droit à un accompagnement social global, adapté à chacun (ses talents, ses envies et ses besoins).

En attendant cette réforme en profondeur qui, à terme, pourrait concerner aussi les étudiants, une amélioration du dispositif actuel visant ces derniers est souhaitable. Il semble nécessaire à la fois d’augmenter le montant des bourses sur critères sociaux, d’élever le plafond de revenu pour y être éligible et de linéariser cette aide afin de gommer les effets de seuil entre les échelons.

Benjamin Sèze

Journaliste - SCCF

 

Lire l'article dans son intégralitéSCCF

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
9 + 2 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.