Le Concile, lumière pour porter au monde la fraternité

Le Pape François signe la préface d’un ouvrage : « Fraternité, signe des temps. Le magistère social du Pape François » écrit par le cardinal Michael Czerny et Don Christian Barone 

 

« La fraternité sera plus crédible si nous commençons aussi dans l'Église à sentir que nous sommes " tous frères " et à vivre nos ministères respectifs comme un service à l'Évangile et à la construction du Royaume de Dieu et au soin de la Maison commune », y soutient le Saint-Père.

« Le cœur de l'Évangile est l'annonce du Royaume de Dieu, qui est la personne de Jésus-Emmanuel et Dieu avec nous. En Lui, en effet, Dieu manifeste définitivement son projet d'amour pour l'humanité, en établissant sa seigneurie sur les créatures et en insérant dans l'histoire humaine le germe de la vie divine, qui la transforme de l'intérieur », affirme le Pape au début de cette préface. L’ouvrage, écrit par le cardinal Michael Czerny et le père Christian Barone, est publié en italien par la maison d'édition du Vatican (LEV) et sera présenté jeudi à la Salle de presse du Saint-Siège.

Fraternité et Royaume de Dieu

Dans ce texte, le Pape explique combien le concept de fraternité est ancré dans le Royaume de Dieu. « Le Royaume de Dieu ne s'identifie ni ne se confond avec une quelconque manifestation terrestre ou politique, souligne-t-il. Cependant, il ne doit pas non plus être identifié à une réalité purement intérieure, personnelle et spirituelle, ou comme une promesse uniquement pour l'au-delà. ». La foi chrétienne « vit avec » ce paradoxe fascinant, selon les mots du théologien jésuite Henri de Lubac.

Le Royaume de Dieu, ajoute-il, est à la fois ici et maintenant, tout en restant une promesse et un cri lancé par la Création pour sa pleine libération.

Implanté dans notre monde moderne

Pour le Pape, les chrétiens sont appelés à contribuer à l'implantation du Royaume de Dieu sur terre ; c'est là un aspect social de la foi chrétienne «que nous ne devons jamais oublier » : “« Chacun de nous peut contribuer à réaliser l'œuvre du Royaume de Dieu dans le monde, en ouvrant des espaces de salut et de libération, en semant l'espérance, en défiant la logique de l'égoïsme qui tue l'âme par la fraternité évangélique, et en travaillant à faire preuve de tendresse et de solidarité envers notre prochain, en particulier les plus pauvres ».”

Le Royaume de Dieu, poursuit l’évêque de Rome, se manifestera dans notre monde dans la mesure où la société sera remplie de « fraternité, justice, paix et dignité pour tous ». « En ce sens, précise-t-il, le soin de notre Mère la Terre et les efforts pour construire une société solidaire, dans laquelle nous sommes " tous frères et sœurs ", ne se situent pas en dehors du champ de la foi, mais en sont la manifestation concrète ».

Un enseignement social enraciné dans l'amour de Dieu

Ce volume du cardinal Czerny et du Père Barone se veut être une introduction à l’encyclique Fratelli Tutti, tout en explorant le lien entre le Concile Vatican II et la doctrine sociale de l'Église. Cette dernière n'est pas un simple aspect social de la foi chrétienne, insiste encore François, mais elle est profondément enracinée dans la théologie – « l'amour de Dieu pour l'humanité et son projet d'amour et de fraternité ». Quant à la fraternité, elle est l'un des « signes des temps que Vatican II a mis en lumière », et dont le monde a grand besoin.

L'Église au service de l'humanité

Cette encyclique, écrit le Pape François, cherche à éclairer les défis de notre monde moderne avec le «souffle» de Gaudium et spes, la Constitution pastorale de l'Église dans le monde moderne.

« Aujourd'hui, alors que nous avançons sur le chemin tracé par les Pères du Concile, conclut-il, nous nous rendons compte que nous avons besoin non seulement d'une Église dans le monde moderne et en dialogue avec lui, mais surtout d'une Église qui soit au service de l'humanité, qui prenne soin de la Création, et qui proclame et manifeste une nouvelle fraternité universelle, dans laquelle les relations humaines sont guéries de l'égoïsme et de la violence, et sont fondées sur l'amour mutuel, l'accueil et la solidarité ».

Source : Vatican News

 

 

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
9 + 4 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.